Lecture d'un article de la rubrique "Préventions"

La baignade

 est l'une des activités favorites des enfants en bas âge. Imaginez un enfant qui ne puisse pas s'adonner à cette activité à cause d'une otite. Il existe certaines conditions pour permettre quand même une baignade. Dans cet article, je vous donnerais certains trucs pour prévenir les otites lors d'une activité aussi plaisante que la baignade.


Sommaire des sous-parties

La baignade, à certaines conditions

C'est l'été, le temps de la baignade, et votre enfant se trouve cloîtré à la maison en raison d'une otite. Pourquoi cette infection est-elle apparue à ce temps où l'enfant aurait bien voulu s'amuser? Il est fort probable que l'infection provienne d'une baignade et c'est pourquoi, pour les sujets à risques d'otites à répétition, cette activité doit se faire à certaines conditions.


Au quotidien

Pour les sujets à risques

 de faire des otites à répétition, plusieurs précautions sont généralement données par le médecin afin d'éviter qu'une infection prenne place dans l'oreille. Ces recommandations s'appliquent autant pour ne pas contracter une otite moyenne, qu'une otite externe, dite du baigneur.

Tout d'abord, pour éviter la perforation du tympan, on recommande généralement de ne pas plonger la tête dans l'eau à une profondeur plus grande que deux pieds. En effet, l'augmentation de la pression à mesure que l'on descend plus profondément risque de perforer le tympan. Si par malheur l'enfant avait une otite séreuse, le liquide séreux se répandra dans le conduit auditif et, ainsi à l'air libre, risque de s'infecter.

Aussi, on évite habituellement de laver les oreilles à l'aide d'un jet d'eau puissant, car encore une fois, la pression pourrait perforer et pourrait également irriter le conduit et causer une otite externe.

Lors de baignades en piscine, il faut impérativement vérifier la qualité de l'eau avant de vous y plonger la tête, car une eau impropre favorise l'infection. Des gouttes de Buro-Sol peuvent être introduites dans le conduit pour l'assécher à la suite d'une baignade et ainsi limiter les risques d'infection.


Lors d'une otite moyenne ou externe

Lors d'une otite

, quelque soit le type, il convient d'éviter toute baignade. En effet, en cas d'otite externe, par exemple, la chaleur et l'humidité du conduit auraient tôt fait d'attiser encore plus l'infection.

Bonnet de bain en caoutchouc


En cas d'otite moyenne, les risques de perforation du tympan étant trop grands, on évite évidemment de se baigner et surtout, de plonger la tête dans l'eau. Si l'otite est terminée, mais que le tympan est ouvert, il faut impérativement fuir l'eau : aucune goutte n'est autorisée dans le conduit auditif. Pour la baignade, il est conseillé de mettre une ouate, enduite de vaseline pour une plus grande étanchéité, à l'entrée du pavillon de l'oreille et un bonnet de bain (de préférence en caoutchouc, car c'est un matériau qui est beaucoup plus imperméable que le tissu.).

L'utilisation des bouchons est parfois recommandée, car ces objets bloquent généralement très bien le conduit auditif, mais ils sont dépréciés lorsque l'enfant est sujet aux otites du baigneur. En effet, le bouchon crée une humidité qui rend le conduit plus sensible aux infections. Alors que c'était précisément pour éviter que de l'eau s'introduise dans le conduit, le bouchon se retourne contre nous.


Lorsqu'un drain trans-tympanique est en place

Le drain trans-tympanique

, ce tube de silicone mis en place pour drainer la cavité tympanique, laisse une ouverture dans le tympan. Ainsi, les mêmes conseils que pour une otite à tympan ouvert s'appliquent. C'est-à-dire pas de baignade avec de l'eau s'introduisant dans le conduit et précaution lors du lavage des cheveux.

En effet, bien que l'on n'y pense pas toujours, lors du lavage des cheveux, de l'eau peut s'introduire dans le conduit auditif. Il convient donc de mettre des ouates dans les oreilles de l'enfant lorsqu'il doit se doucher par exemple. S'il se lave les cheveux dans son bain, on peut enduire la ouate de vaseline.

Finalement, pour éviter toute infection, la meilleure solution lors de la baignade est toujours de porter un casque de bain en caoutchouc qui couvre bien les oreilles et aussi, de ne pas nager trop profondément. Nager en surface est tout aussi agréable et beaucoup moins dangereux afin d'éviter une altération néfaste de la pression dans la cavité tympanique.

Articles ayant un sujet connexe

Le conduit auditif
Otite externe
Les activités