Lecture d'un article de la rubrique "Enfant et maladie"

Le désespoir quotidien

 qu'amène la maladie est souvent grand chez les enfants. Imaginez un enfant bout-en-train obliger de limiter ses activités en raison de cette maladie. Ce sera le sujet de cet article, le désespoir quotidien, car il est important de comprendre la détresse de l'enfant lorsque l'on est parent.


Sommaire des sous-parties

Désespoir quotidien

Comme toute autre maladie, les otites à répétition amènent leur lot d'inconvénients. Les enfants souffrant de cette pathologie ressentent beaucoup ces effets et souvent sont limités dans leurs activités. Aussi, la maladie peut miner leur moral et c'est d'ailleurs de ces effets dont nous allons parler dans cet article.


Le désespoir quotidien

La maladie

 est dure à supporter pour toute personne, que ce soit un adulte, un enfant ou une personne âgée. Selon sa gravité et malgré qu'elle atteigne normalement seulement une partie physique du corps, elle cause quelques fois des dommages plus haut, au niveau du cerveau. Certains adultes sombreront même dans la dépression tant la maladie les affecte. L'enfant, même s'il est trop jeune pour comprendre ce qu'est une dépression, peut arriver à un état près de celui de la dépression, car la maladie peut l'affecter sur plusieurs plans.

En outre, la maladie aura des répercussions sur les performances scolaires de l'enfant. En effet, si, en raison d'épisodes d'otites trop fréquents, il manque plusieurs journées d'école, il aura ensuite beaucoup de mal à rattraper et à suivre le même rythme que les autres. Le temps passé à l'hôpital ou au lit pendant que la douleur est encore vive est un temps manqué pour l'enfant non seulement dans ses activités scolaires, mais aussi avec ses amis. Les traitements chirurgicaux peuvent causer la même chose.

Enfant en pleurs


Aussi, un trop grand nombre d'otites peut affecter la sensibilité des structures auditives de l'oreille. Le tympan perd son élasticité après de multiples ruptures et les osselets, en cas d'otites séreuses, peuvent être érodés et donc transmettre moins bien les vibrations de l'air. Ce trouble auditif affectera également l'enfant qui sentira son ouïe baissée. Il se verra obliger de demander de répéter, car il a du mal à entendre et cela devient vite irritant pour les autres, mais également pour lui.

Après plusieurs épisodes, il s'habituera à être malade, mais jamais il ne s'habituera à la douleur. Elle est si intense et si dérangeant qu'il est dur de vaquer à autre chose pendant ce temps. La fièvre vient également se mettre de la partie et cela diminue les forces de l'enfant. En outre, la prise d'antibiotiques répétée détruit les défenses de l'organisme et rend l'enfant vulnérable à certaines maladies. Si en plus, son système immunitaire n'est pas très fort, il se voit alors fortement à risque de développer une maladie à la moindre petite bactérie qui passe.

Aussi, il peut se produire chez l'enfant ce qu'on appelle la peur de la blouse blanche. Malgré tous ses bons soins, le médecin, lorsqu'il doit examiner l'oreille en profondeur, risque de faire mal à l'enfant. Voyant toujours quelqu'un avec le même habillement lui faire du mal, il associera la blouse blanche et l'hôpital à la douleur et aura très peur d'y retourner. Cependant, une consultation est obligatoire pour éviter d'autres complications encore plus graves.


Et pour les plus grands?

Les adolescents et les adultes

 souffrant d'otites à répétition sont généralement habitués à faire des otites. Cependant, la douleur est toujours aussi grande, on ne s'habitue jamais, et le désespoir est parfois plus grand, car après toutes ces années, ils n'entrevoient toujours pas de solution à leur problème. Des troubles d'audition sont souvent présents chez le malade et cela mine sa vie. Il se voit obliger de porter des appareils auditifs et ne peut souvent pas le mettre en marche lorsqu'il se trouve dans un endroit où beaucoup de gens parlent en même temps.

Il faut aussi savoir que la maladie ne se déclare pas seulement à l'enfance. Certains adultes commenceront à faire des otites à répétition bien plus tard, sans jamais avoir eu un tel problème dans leur jeunesse. Eux non plus ne seront pas capables de supporter la douleur et devront s'absenter de leur travail en raison de cette maladie.

Finalement, la maladie est la pire chose qui puisse arriver à un enfant. On dit souvent au Jour de l'An que lorsque l'on a la santé, le bonheur vient de lui-même. Ce petit proverbe est très véridique en ce qui concerne cette maladie. Lorsque l'enfant dénote une accalmie dans la récidive des otites, il sera fou de joie (je peux en témoigner!). Bien sûr, on peut soulager la douleur, mais rien ne remplace la santé parfaite, sans aucun mal, sans prise de médicaments (notamment à saveur de banane, saveur qui finit par rebuter la plupart des enfants!). Espérons que des techniques se développeront dans le futur afin de trouver la cause de ces otites et ainsi, les traiter convenablement pour empêcher la récurrence.

Articles ayant un sujet connexe

Aucun article en lien avec celui-ci.

Autres articles de la même rubrique

Les activités

Imprimer cet article
Commenter l'article