Lecture d'un article de la rubrique "Les otites"

L'otite interne

 est une complication grave de l'otite moyenne. Elle est plus communément appelée labyrinthite, car elle affecte le labyrinthe de l'oreille interne. C'est d'ailleurs pour éviter une telle complication que la prescription systématique d'antibiotiques existe.


Sommaire des sous-parties

Otite interne

Nous avons déjà lu précédemment que l'otite moyenne est la forme la plus répandue des pathologies de l'oreille. Cependant, il arrive parfois qu'elle ne soit pas traitée convenablement. Dans ce cas, l'infection se propage dans les structures internes de l'oreille. Les dommages sont parfois irréparables...


Le diagnostic

L'otite interne

 se caractérise par l'apparition chez un malade souffrant d'otite moyenne de vertiges, acouphènes, surdité. L'infection peut atteindre les deux ou une seule oreille, mais dans les deux cas, le malade souffre de vertiges (sensation de tourner sur soi-même ou que les choses tournent autour de soi) si la partie vestibulaire est atteinte.

Il existe deux sortes de labyrinthites caractérisées par la nature de l'infection (bactérienne ou virale).


Névrite vestibulaire vs labyrinthite virale
La névrite vestibulaire présente les mêmes symptômes que la labyrinthite virale moins les pertes d'audition. C'est une atteinte du nerf vestibulaire qui cause des vertiges. Elle est aussi de nature virale.

Labyrinthite virale
C'est la plus fréquente des formes d'otite interne et survient généralement à la suite d'une infection du nez ou de la gorge (rhume ou grippe). Le premier symptôme de la labyrinthite est souvent une perte d'audition légère ou modérée accompagnée d'acouphènes (sifflement ou bourdonnement perçu seulement par le sujet). Les vertiges suivront avec plus ou moins d'intensité. On remarque des épisodes aigus (crises) qui obligent le malade à rester au lit le temps que les symptômes se résorbent (vertige intense, nausées, vomissements). Généralement, les vertiges cesseront après quelques jours (ou quelques semaines): la guérison coïncide avec le retour de l'audition.

Labyrinthite bactérienne
Cette forme est dans la plupart des cas une complication d'une méningite (elle affecte alors les deux oreilles) ou d'une otite moyenne (elle affecte une seule oreille). Elle survient de deux façons: l'entrée de liquide infecté dans le labyrinthe (labyrinthite bactérienne séreuse) et l'invasion directe de bactéries dans le labyrinthe (labyrinthite bactérienne purulente) représentent ces deux causes.

Labyrinthite bactérienne séreuse
Le liquide infecté pénètre dans l'espace périlymphatique (labyrinthe osseux) par la fenêtre ronde. Elle occasionne une perte auditive légère et une dysfonction du système vestibulaire. Les symptômes sont généralement peu sévères et réversibles.

Labyrinthite bactérienne purulente
Cette forme est souvent due à une tumeur de l'oreille moyenne. L'infection qui affecte la cochlée et le vestibule entraîne des vertiges et des pertes d'audition importants. Mal contrôlée, une labyrinthite virale peut causer une méningite.


Ses répercussions

L'otite interne

 peut quelques fois entraîner une perte permanente de l'ouïe, mais cette répercussion n'est pas la plus fréquente. Le plus désagréable en cas de labyrinthite sera bien sûr les vertiges incessant et les crises plus fortes de ces mêmes vertiges. Étant donné que la labyrinthite peut prendre beaucoup de temps avant de se résorber, il est très important pour le malade de ne pas perdre le moral : c'est souvent le cas des personnes âgées qui, habituées à sortir et marcher, devront limiter leurs activités à cause de ces vertiges.

En somme, l'otite interne n'est nullement en cause dans le phénomène des otites récidivantes, mais elle peut cependant, dans de très rares cas, être occasionnée par une otite moyenne.